mercredi 6 août 2008

Oh Putain!

Je viens ainsi par cette exclamation d'apprendre à mon nouvel ami brésilien une délicieuse expression française. En effet je viens de perdre une note complète que je viens de mettre un bon moment à rédiger avec plein de photos longues à charger évidemment. Bref. So. Balle.

Comme je le disais avant que tout ne s'efface, même si tout va bien ici, c'est un peu difficile de s'adapter à "long therme". Je commence à rencontrer des gens, à me faire à la ville, mais le fait de laisser tant de choses en France est plus difficile que ce que je n'aurais cru.

Je ne vais pas vous faire de longs discours, je pense que le mieux sera de vous laisser quelques images. Elles parlent d'elles-mêmes : je passe de très bons moments ici, même s'il est parfois difficile de se faire sa place.

Actuellement le programme est composé de beaucoup d'heures de sommeil, quelques balades, quelques visites à la FADU (la falculté), quelques démarches administratives et la recherche d'un appart.
J'ai hâte que les cours commencent!

DSC07226

DSC07228

DSC07239

DSC07240

DSC07241

DSC07247

DSC07252

DSC07261

DSC07263

DSC07269

DSC07273

Promenade sur les avenues de nuit
Etal de confiteria devant lequel je passe plusieurs fois par jour
Bassin abandonné dans un parc de Palermo
Visite du MALBA (musée art d'amérique latine de Bs As) et découverte de son cinéma art et essai : grande programmation pour rien du tout
Se poser dans un café pour regarder la ville
Un parc dans Palermo
Un repas dans un restau bio de Palermo Hollywood
Puerto Madero
Puerto Madero
la FADU
Des rencontres et une petite soirée dans un bar

heure d'ici au sud : 23h30

Posté par Laee à 04:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Oh Putain!

    Nous te suivons . . .

    . . . avec le plus grand plaisir,
    au jour le jour, en cliquant sur tes photos
    plus intéressantes les unes que les autres !

    Posté par Bon-Papa, mercredi 6 août 2008 à 10:50 | | Répondre
  • Coucou Léa,
    C'est sur pas facile de quitter tout le monde. Rencontrer des gens c'est facile, mais se faire un cercle d'amis avec lesquels on se sent bien, ça demande du temps. Ça me faisait pareil à Berlin. Mais ce genre d'expérience nous apprend beaucoup sur nous-même.
    Allez courage poulette, et patience. Tu verras que dans un an, tu seras aussi triste de revenir !
    Des bisous,
    PS: Ici non plus il ne fait pas beau, mais il fait une chaleur étouffante. À moins que ce ne soit Paris...

    Posté par chloe, jeudi 7 août 2008 à 14:28 | | Répondre
Nouveau commentaire